Les enfants et leurs émotions durant ces étapes de vie

Les enfants et leurs émotions durant ces étapes de vie


Image

Qu'il soit seul ou à plusieurs, les enfants ont besoin de moments privilégiés pour être dans la sécurité du noyau familial et pouvoir entendre un diagnostique, une évolution, les changements auquel on se prépare....Je conseille d'allumer une bougie pour sacraliser cette conversation aussi courte soit elle (cela n'a pas besoin de durer longtemps, bien au contraire..)

Il m’arrive aussi d’organiser des ateliers pour une cousinerie ou une fratrie (en fonction du nombre et de l’âge) qui est confronté à la maladie grave évolutive ou à la perte d’un être cher. En effet, partager son vécu, poser des mots dans la confiance de son cercle de famille, ou écouter les réponses ou les questions des autres permet d’enrichir sa réflexion mais aussi de nouer des liens particuliers.

Lors d'atelier autour de la maladie grave, le cercle d'enfant est très enrichissant. En effet, je pars de leurs souvenirs de l'annonce du diagnostique, de ce qu'il en ont compris. Je les questionne ensuite sur ce qui a changé depuis (physiquement chez leurs proches mais aussi dans la maison : arret du travail ou nouveau lit (médicalisé), oxygène à domicile... ). On redéroule l'histoire pour comprendre comment on est arrivé à aujourd'hui, puis on ouvre sur l'avenir. Chacun peut verbaliser ses craintes et comprendre celles des autres. 

Pour les ateliers après déces, je m’appuie en fonction du vécu, des besoins, sur le petit livret « Mon cahier pour en parler ». Chaque enfant garde son livret, peut y revenir plus tard, lorsque le moment s'en fera sentir.
Cet outil permet de déposer sa culpabilité, ses souvenirs, ses émotions, son amour.
L'histoire de Tom permet aussi de mieux comprendre ce qui se passe et d'ouvrir le dialogue.


© 2023 Flex. All Rights Reserved. Powered by Aplikko